Pas moins de 15 % des jeunes sont endettés. Il s'avère qu'ils ont souvent du mal à s'en sortir. L’application Seev a été développée pour aider les jeunes à rembourser leurs dettes dès qu'ils commencent à prendre du retard dans leurs paiements. Afin de gérer les paiements entre les créanciers et les jeunes de manière simple et sûre, Seev s'est associé à Online Payment Platform.

La philosophie de Seev est simple : on apprend en faisant des erreurs, mais on doit rester capable de s'en sortir soi-même. "Lorsque les jeunes prennent conscience de leur problème, il est déjà trop tard. Leurs témoignages montrent à quel point il est facile de se constituer une dette importante en un temps relativement court", explique Jörgen de Koning, directeur de Seev. "Cette situation a des causes fondamentales. Par exemple, la méthode actuelle de recouvrement des dettes ne correspond pas à leur perception du monde et le langage utilisé dans les factures et les rappels de paiement est tout simplement trop compliqué."

Seev est né il y a quelques années d'un projet du laboratoire d'innovation en matière de protection de la jeunesse ‘Garage2020’ et de l'agence de design ‘Afdeling Buitengewone Zaken’. Ils ont remarqué que les problèmes familiaux commencent souvent par des problèmes financiers. Cela commence lorsque les gens sont jeunes et l'aide n'arrive généralement que lorsqu'il est trop tard et que la dette est incalculable. En évitant que cela ne se produise et en réglant la dette avant qu'elle ne soit confiée à une agence de recouvrement, de nombreux autres problèmes peuvent être évités.

Les retards de paiement des jeunes s'accumulent le plus souvent auprès des caisses d'assurance maladie, des fournisseurs de télécommunications, des sociétés de logement et des détaillants en ligne. Selon De Koning, la perception des arriérés est également souvent erronée dans ce domaine : "Les gens pensent généralement que les jeunes ne veulent pas payer. Très souvent, ce n'est pas le cas. Dans la plupart des cas, ils ont simplement perdu le contrôle et la vue d'ensemble de leurs finances et ne savent pas comment reprendre la main."

De Koning : "Avec des jeunes du lycée professionnel ‘Albeda’ à Rotterdam, nous avons donc conçu Seev. Il s'agit d'une application qui peut être utilisée dès qu'un retard de paiement survient. L'application Seev aide les jeunes à payer leurs factures en plusieurs fois, quand cela leur convient. L'utilisateur de l'application a le contrôle des paiements et détermine quand et combien il paie."

 

Externalisation du traitement des paiements

En ce qui concerne le traitement des paiements, il est vite devenu clair que Seev souhaitait l'externaliser. "L'alternative était de s’en occuper nous-mêmes, mais cela nécessite une licence de la Banque centrale néerlandaise. Pour cela, nous devions nous conformer aux diverses exigences imposées aux prestataires de services de paiement. Nous avons donc opté pour un spécialiste externe", explique M. De Koning. Avant le pilote de l'application, les paiements étaient effectués par un autre prestataire de services. Toutefois, celui-ci n'offrait pas la flexibilité envisagée par Seev. C'est alors qu'ils ont décidé de contacter Online Payment Platform.

"Nous cherchions un moyen de mettre en place les paiements de manière aussi simple et conviviale que possible. Le personnel d’Online Payment Platform a immédiatement réfléchi avec nous, avec nos souhaits comme point de départ. Online Payment Platform nous a ensuite conseillés sur la façon d'intégrer leur solution dans notre application de la manière la plus intelligente. Nous n'étions pas toujours d'accord. Ils ne sont pas fans des prélèvements automatiques par exemple, car il y a toujours un risque d'annulation et les coûts sont plus élevés. Or, nous voulons que les jeunes paient par débit direct parce que c'est automatique et qu'ils n'ont pas à s'en soucier. Ensemble, nous sommes parvenus à une solution qui convient aux deux parties."

 

Une solution de paiement solide

L'intégration d’Online Payment Platform chez Seev s'est déroulée sans accroc. "Ils sont très accessibles ; nos développeurs pouvaient échanger avec le spécialiste technique via Slack. Les bons scripts et les informations nécessaires nous ont permis de mener à bien l’intégration dans les meilleurs délais. Nous disposons désormais d'une solution de paiement solide où Online Payment Platform nous décharge et nous pouvons être sûrs que l'argent que les jeunes paient via Seev va directement au créancier."

La première expérience pratique avec Seev a été acquise au lycée professionnel ‘Albeda’. Le rappel de paiement des frais scolaires était accompagné d'un code QR permettant de télécharger Seev. Les élèves se voyaient automatiquement proposer une fonction de paiement par acomptes. Les jeunes pouvaient également choisir quelles mensualités, avec un certain minimum, ils voulaient payer et à quel jour du mois. Plus de 60 % des utilisateurs de l'application ont conclu un accord de paiement avec l'école. De nombreux élèves ont également transféré directement la totalité du montant, simplement parce qu'ils avaient oublié de payer.

L'application est testée et validée en permanence. De cette façon, Seev génère des idées pour de nouvelles fonctionnalités et peut continuer à s'améliorer. La prochaine étape consiste à déployer l'application dans d'autres écoles et à atteindre ainsi 20 000 étudiants en peu de temps. "Les établissements de formation sont un bon endroit pour intensifier l'utilisation de Seev", estime M. De Koning. "Nous allons également réaliser un projet pilote avec un fournisseur de télécommunications pour attirer l'attention sur l'appli du côté des créanciers."

 

Un partenaire solide pour la poursuite de la croissance

De Koning vise 150 000 utilisateurs de Seev d'ici fin 2024 et souhaite travailler avec au moins vingt parties qui collectent les paiements des jeunes via Seev. "L'application convient également à un groupe cible plus large que les jeunes sur lesquels nous nous concentrons actuellement. Heureusement, avec Online Payment Platform, il n'y a aucun problème pour passer à l'échelle supérieure et ajouter de nouvelles fonctionnalités. Grâce à cela, nous avons un partenaire solide avec lequel nous pouvons continuer à nous développer. "